Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

22 novembre 2008

Les "Super-Techniciens" du CERAH

Le CERAH
(Centre d'Etudes et de Recherche
sur l'Appareillage des Handicapés
),
vous ne connaissez peut-être pas,
pourtant j'y ai déjà fait allusion
dans mes précédentes notes.

C'est l'organisme ou la structure
qui va homologuer votre fauteuil
afin qu'il soit mis sur le marché
après,
c'est ce que je pensais,
un certain nombre de tests
effectués par celui que j'avais ironiquement
nommé le Super-Technicien.

Eh bien je n'imaginais pas
les rencontrer un jour,
oui, effectivement,
ils sont plusieurs !

Mais qui sont-ils ???

Chaque année se déroulent
aux environs de Paris
les fameux Entretiens de Garches,
du nom de la Fondation du même nom,
portant sur un point particulier
en général lié autour du handicap.
Cette année, les 20 et 21 novembre,
ils abordaient "Le fauteuil roulant".

Waouh !, me suis-je dis, je vais enfin savoir !
J'ai vu !, j'ai su !, j'ai compris !


Tout d'abord,
je vous l'avais déjà précisé,
les fauteuils électriques
sont "au-to-cer-ti-fiés" par les fabricants ...


Ne me demandez pas ce qu'ils autocertifient,
aucune information n'a été donnée
et même, mieux encore,
l'une des actrices du CERAH ne le savais pas !


Je suppose qu'ils autocertifient que tel ou tel fauteuil
est bon pour être homologué !

Une fois cette formalité franchie,
sans critères affichés donc,
le CERAH va effectuer les tests
nécessaires à l'homologation du fauteuil ...

Tests mécaniques d'abord
avec tout une série de grands robots
qui,
comme on peut le voir,
chez Ikéa par exemple
où les portes et tiroirs sont ouverts-fermés
puis fermés-ouverts un grand nombre de fois,

vont tester par application de masses, de chocs,
de poussées, de secousses, de petits sauts ...
les accoudoirs, les dossiers, les sièges, ...
de votre modèle de fauteuil
pour évaluer la solidité, la résistance,
en fait tout ce que nous pourrions faire subir
à notre fauteuil en le manipulant.
Bref, les tests mécaniques classiques,
jusque là, pas de lézard.

Et après ?
Les Super-Techniciens entrent en jeu,
ta-ta-tin !


Et je les ai vu .......
Et ils ne sont même pas beaux ..........

Les mannequins qui sont utilisés !!!!!!!!!!


Oui, des mannequins, rien que des mannequins
pour tester ces fauteuils électriques,
nos fauteuils,
ceux que parfois on nomme
fauteuil de confort !

Ce sont des masses informes,
sans jambes le plus souvent,
juste un poids inerte
que l'on fixe sur le fauteuil
qui à distance est commandé
sur un circuit calibré
pour rouler, tourner, virer, freiner !!


"Compte tenu des tests effectués",
m'a-t'on répondu
lorsque je m'étonnais vivement
de cette procédure,
"on ne va pas prendre de vraies personnes ..."

Et après homologation,
les résultats de chaque test
sont évidemment confidentiels,
car seul le fabricant en aura connaissance.

C'est clair non !?

Maintenant vous savez

- Pourquoi vos fauteuils coutent si chers,
les tests sont payés par les fabricants,
- Pourquoi vous avez autant de douleurs,
un mannequin ça ne parle pas, ne ressent rien,
- Pourquoi vous avez l'impression parfois
que l'on se moque de vous,
vous trouvant trop exigeants sur telle adaptation

Cerise sur le gâteau
Lors de ces Entretiens, une question a été posée:
"Comment se fait-il
que certaines fonctions de mon fauteuil,
celui que je viens de commander et recevoir,
sont différentes de ce qui était indiqué sur la notice,
au moment où j'ai passé cette commande ?
"

Question légitime, non ?
Voici la réponse du CERAH:
"Il est possible que le fabricant de votre fauteuil
ait changé certains paramètres sur ce modèle,
mais on ne va tout de même pas
lui faire subir de tests supplémentaires
"

En clair, un fauteuil homologué reste homologué,
même si entre temps les caractéristiques du modèle
ont été modifiées ...

... What else ?

Commentaires

Bonjour, je suis actuellement étudiante en école d'ingénieur et j'ai décidé d'organiser un tournoi international de HandiBadminton en coopération avec ligue Midi-Pyrénées de Badminton. En parallèle, je tente de mettre en place un projet visant à apporter une modification à des fauteuils roulants sportifs ou non de façon à accroitre l'autonomie et l'accessibilité des personnes en situation de handicap.
Je cherche dons des idées d'amélioration technique à apporter aux fauteuils.
J'ai déjà quelques idées:
- ajuster le diamètre de la main courante, le fait qu'il soit inférieur à celui de la roue est source de gène pour faire du Badminton
- dispositif de réduction de l'envergure du fauteuil pour
pouvoir passer les portes
- dispositif permettant de faire avancer le fauteuil en ligne droite à l'aide d'une seule main.

Pouvez me dire si ces modifications intéresseraient les personnes en fauteuil roulant?
Pouvez-vous me faire part de vaut suggestions?

Bien cordialement,
Célia.

Écrit par : Célia Bartel | 11 novembre 2009

J'ai des problèmes avec un fauteuil électrique EPSOS AA2 de DUPONT MÉDICAL.Certain points techniques sont à cent lieux des "spécifications techniques véhicules pour handicapés physiques" Arrêté du 26 juin 2003.
Réclamant la correction, sous garantie, de ces points mécaniques dangereux pour ma santé, il m'est répondu que ce fauteuil répond aux normes en vigueur et a reçu les homologations.
Deux courriers RAR pour réclamer les certificats d'homologation que normalement délivre les laboratoires d'essais officiels. Pas de réponse, je trouve enfin ci- dessus les raisons de ce silence.
Ce qui est honteux c'est que la CPAM, pour essayer de défendre quelque peu le patient dépense environ 500 à 600 € à convoquer handicapé et le fauteuil pour des essais de conduite, voir d'apprentissage, de contrôle par un ou une ergothérapeute, avec peu de moyen, de la conformité du fauteuil au regard des besoins de l'handicapé.
Je suis retraité depuis 10 ans, mon métier : ingénieur électro-mécaniciens- 43 années de carrière, dont 39 avec mon handicape, à faire homologuer des appareils électroménagers, chauffage électrique, fuel et gaz, application des normes NF (UTE), VDE et autres, certification obtenues et délivrées .
J'aimerais aider votre association à faire changer cet état de chose complètement anormale et qui sont un gouffre pour la SECU. Le Laboratoire Central des Industries Électrique (LCIE) me semble capable de contrôler ces spécifications techniques .
Meilleurs voeux,pour cette année toute neuve, à toute l'équipe "GRAIN DE SABLE"

Écrit par : NONCLERCQ Jean-Claude | 24 janvier 2010

Bonjour,

Une réponse en deux temps:

- Pour Célia Bartel, c'est bien de se pencher sur les problèmes liés aux fauteuils roulants, continuez il y a de quoi faire mais uniquement pour ceux, dont vraisemblablement vous faites partie, qui prennent en compte les vrais problèmes en interrogeant les personnes DIRECTEMENT concernées, c'est-à-dire les utilisateurs à temps plein. Ce qui me fait dire que vous pensez dans le bon sens, c'est que vous vous préoccupez de ce sujet en considérant LES points vitaux "de façon à accroitre l'autonomie et l'accessibilité des personnes en situation de handicap", oui AUTONOMIE et ACCESSIBILITÉ, auxquels j'ajouterai CONFORT. Je ne peux malheureusement pas vous aider sur votre projet spécifique car je me déplace en fauteuil roulant électrique et la problématique, tout aussi peu prise en considération, est très différente de celle d'un fauteuil roulant manuel. Bon courage dans la suite de votre démarche et ne vous laissez pas arrêter par la conviction des autres, seule la vôtre dans ce projet doit vous guider et avoir de l'importance.

- Pour Jean-Claude NONCLERCQ, je suis (enfin !) ravi de pouvoir lire un commentaire, je me demandais si j'étais le seul à voir tout ce que vous avez pu lire dans ce blog et qui est une triste réalité, hélas vécue de plein fouet assez (oui, trop) souvent, contre laquelle je tente à ma façon de me battre. Simple remarque au sujet de votre commentaire, ce que vous appelez "l'équipe GRAIN DE SABLE" se résume à une seule personne, moi. Donc, comme d'habitude, seul contre les pots de fer, et ils sont nombreux, même parmi des associations pourtant sensées être aguéries qui considèrent que "C'est comme ça". En simple observateur, lors de cette réunion où j'ai pu découvrir les (in)capacités du CERAH dans le domaine de l'homologation, il y avait plus de 200 personnes dont largement plus des trois-quarts de statut ergothérapeute, donc concernés directement par les lumbagos et autres souffrances d'une mauvaise position ou trop prolongée, pas un seul n'a réagit, ni manifesté la moindre remarque. Sous cape, oui, cela commentait, certains me disant même que j'avais raison, mais montrer son incompréhension, voire de la colère à la hauteur de celle qui m'a prise car je suis intervenu, nada !
Alors on continue ... et si l'occasion se présente, comme au travers de ce blog, je le montre car la fermer c'est laisser une porte ouverte dans laquelle une fois de plus nous servirons de vache-à-lait.

Cordialement à tous les deux
Silicium

Écrit par : silicium58 | 12 février 2010

bonjour,
je suis une personne en fauteuil roulant électrique, dégoûtée de la dépendance aux fabricants et revendeurs. une idée traîne dans mes fantasmes et ceux de mon entourage: créer un fauteuil roulant électrique en open source, histoire qu'on ne soit pas inféodés à telle ou telle entreprise. vraisemblablement, l'AFM a déjà un projet proche de cela: quelqu'un en sait-il quelque chose?

Écrit par : gaelle | 31 mai 2010

Bonjour et merci de ce message.
On peut former un club, nous sommes au moins deux à râler, à justes titres, sur ce sujet où tout le monde semble se complaire de cette situation du "C'est comme ça !" Et à l'approche du Salon "Pompe-à-Fric" (comprendre, hélas, Autonomic), mes poils se hérissent, mais pas dans le bon sens (celui que les fabriquants et revendeurs n'ont à l'évidence pas, mais qui au moins leur rapporte !).
J'ai effectivement entendu parler d'un projet de l'AFM concernant la mise en route d'un fauteuil, prototype ?, et je m'étais promis sur leur invitation d'aller voir sur place où ce projet en était quant à son évolution. Mais, je ne vous le cache pas, l'appréhension de voir l'engin, tant souhaité et attendu par nous pauvres hères qui errent ..., et d'emblée de jouer au jeu des 7 erreurs (plus si affinités) devant les nombreux détails qui ne colleraient pas au premiers coups d'oeil d'un invalide (tout ce que ne verra pas un valide) ne m'encouragent pas trop. Pour l'instant, mon activité professionnelle, et divers soucis mineurs de galère quotidienne m'ont un peu freiné dans cette démarche qui reste d'actualité.

Écrit par : Silicium58 | 31 mai 2010

iNADMISSIBLE §§§

Écrit par : tee shirt publicitaire | 21 avril 2011

Bonjour
Je m'inquiète de voir ce que vous écrivez ici car mon mari 53 ans,qui a eu un avc il y a 12 mois vient de recevoir il y a 2 mois ce modèle de fauteuil Epsos aa2.Déjà il y a eu une erreur au niveau de la gouttière bras gauche qui était fixe alors que nous avions demandé une rotative(payée évidemment en option) et lorsque nous avons demandé le changement ils nous ont dit que ça ne pouvait se faire sur ce modèle,après le paiement du fauteuil par la sécu!!!
Donc nous avons demandé un geste,c'est-à-dire la reprise et pose d'un bras normal,eh bien là notre pharmacienne se retrouve avec PEUT-ETRE un avoir et de plus nous sommes au mois de mars et nous venons juste d'avoir le technicien pour changer le bras.Il ne connais pas la notice de ce fauteuil qui est succinte,il a posé un bras droit au lieu d'un bras gauche et voilà!!!Je me retrouve face à tout cela et on se rend compte à quel point on ne connait rien au handicap quelqu'il soit avant d'y être confronté du jour au lendemain,et qu'il y a des profiteurs jusque dans cet état de dépendance.
Voilà c'est mon petit coup de gueule et de blues.
Je vous ai découvert pas hasard et je reviendrai ici régulièrement pour vous lire.
Amicalement

Écrit par : nounouchouette | 04 mars 2012

Coup de gueule contre les fabricants et les revendeurs qui, je pense, se sont bien foutu de la gueule du monde pendant de nombreuses années. Ils revendaient tous, des fauteuils trois fois plus cher qu'ils auraient du..
Je m'en suis rendu compte récemment, je voulais m'acheter un fauteuil et je suis récemment tombé sur des nouveaux fabricants qui ont cassé ce système. Ils vendent les produits au juste prix (200E), sans pour autant faire baisser la qualité .
Un grand merci à ces nouveaux fournisseurs pour avoir démonté l'ordre établis. Par contre je n'ai vu que des fauteuils manuel pour le moment.
J ai pu voir l'un d'entre eux chez un pharmacien, il est vraiment bien.
Jetez un œil sur ces comparateurs et dites moi ce que vous en pensez:

http://www.achetezfacile.com/fauteuil-roulant/

http://mobilier-medical.twenga.fr/fauteuil-roulant.html

http://www.fourmisante.com/0-produits-fauteuil-roulant.html

Écrit par : Kevin | 07 septembre 2012

bonjour,

Je suis en train de réaliser l'étude d'un fauteuil tout terrain Light. Aprés un sondage sur 900 clubs handisport, 160 ont répondus et il en ressort que les usagés souhaitent un fauteuil simple, performant, pratique, solide et PAS CHER!
Le simple, le performant, le pratique et la solidité sont à peu prés résolu. de plus ce n'est pas un fauteuil qui ne fait que de la descente mais aussi de la monté (toujours manuel mais sans manivelles !).Pour le prix, il doit etre inferieur à 3000 €. c'est possible car il sera fait à 80 % de produit du commerce et dans notre atelier. Enfin il n'y aura aucun intermediaire pour éviter les marges exagérés et inutile. bref, mon soucis est que je souhaiterai qu'il puisse etre, en partis, pris en charge par la SS. pouvez vous m'éclairer sur les normes, réglementation et autres bizareries de notre administration.
un grand merci pour votre aide.

Écrit par : devos | 20 février 2013

hello,
je viens de te lire et malheureusement, je suis de ton avis....
et les revendeurs de matériel médical, qui sont souvent incompétent devant un handicap et parfois ne connaissent même pas correctement le matériel qu il vendent et par dessus le marcher se sucre bien!!!
je voulais changer des rayons de roues casser (env 5€ max) on m a répondue il faut prendre une roue complète de toute façon c est la sécu qui paye, on s en occupe!!!!!

Écrit par : longé rémi | 08 septembre 2013

Je ne comprend pas pourquoi aucune asso ne se mobilise pour prendre le problème à bras le corps.

Cette dépendance est vraiment honteuse.

Écrit par : Easymut - assurance santé lille | 15 janvier 2014

Les commentaires sont fermés.