Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

21 juin 2008

Il faut "décaisser" (épisode 1)

La grande messe en quelque sorte,
tous les deux ans en général
et c'est à Paris que j'y suis allé ...

Oui, vous avez sans doute deviné,
c'est le fameux salon Autonomic
que l'on attend avec impatience.

Mais qui attend ?
Eux, les Professionnels,
ou nous, le Grand Public ?

"Autonomic" ne prend il pas sa source,
sa racine, son existence,
dans le mot "Autonome",
et par dérivation "Autonomie" ?

Alors pourquoi lorsque je me présente,
moi, dans mon caddie,
accompagné d'une personne valide,
vous savez la personne qui se déplace
avec ses deux jambes bien à elle,
Oui, pourquoi, lorsque je sollicite une info,
c'est de prime abord à la personne valide
que l'on va s'adresser et répondre ...
Comme si handicap moteur et mental ne faisait qu'un !
Comme si le fait d'être en fauteuil
nous rende également incapable d'être nous-même,
tout simplement.
Ou j'étais peut-être trop bas pour que l'on me voit,
enfin je pense, en optimiste aguerri.

Disons que j'ai dû rêver ...
et passons à ce qui me conduit à me gratter aujourd'hui.

En fait j'allais à ce fameux salon,
pour voir, juste pour voir
ce que l'on pouvait trouver comme solution
pour me permettre de me déplacer un peu plus,
et pourquoi pas de (re)conduire un véhicule,
oui, et pourquoi pas, comme conducteur
tout en restant assis dans mon caddie.

Que cela soit possible, ça je le savais,
mais à quelles conditions ???

Et c'est là que ce salon dit "Autonomic"
est devenu clairement pour moi
le salon "Pompafric" !

Et on y revient, Meuh, Meuh,
Vaches à lait que nous sommes.
Cela aussi je le savais,
mais à ce point, j'en ai eu la nausée.

Explications:

Il faut évidemment trouver d'abord un véhicule.
Je laisse de côté l'obtention du permis de conduire,
que je possède déjà depuis 30 ans
et qui nécessitera bien sûr l'ajustement lié
au handicap avec ses accessoires,
mais j'y reviendrai pour un point précis:
l'obtention de l'autorisation de conduire un tel véhicule.

Donc, la voiture en elle-même !
Eh bien, il faut déjà la trouver, celle qui
va me permetre d'entrer avec mon fauteuil à roulettes
et de me glisser sous le volant !

En ne me limitant qu'au véhicule genre Berline,
car le type Espace, voire Master, trop encombrant
ne me permet pas de me garer dans un parking classique,
on en réduit ainsi le choix, et surtout aussi la marque !

Que préférez-vous ? Chrisler ? Mercedes ?
Bah oui, tant qu'à faire ... Renault, Citroen, Peugeot ?
Que nenni, sauf en version Kangoo ou équivalent,
mais pas comme conducteur !!

Donc, qui dit belle marque, dit joli prix,
Elémentaire mon cher ...

Meuh Meuh !
On démarre dans les 25-30000 euros !
Bon d'accord, quand on voit le véhicule,
hormis la marque,
pour avoir testé le modèle Chrisler
(je suis juste entré dedans)
on peut estimer le prix honnête.

Mais voilà !
Un fauteuil, surtout électrique,
c'est grand, c'est haut et pour entrer ...
il faut "décaisser", m'a dit le vendeur !

En clair,
il faut abaisser le bas de caisse du véhicule,

C'est mieux, à défaut de vous prendre les roues dans le tapis,
cela vous évite surtout d'avoir la tête dans le plafond.

On abaisse donc le fameux bas de caisse,
mais
Meuh, meuh !
en première intention
cela ne se fait pas sur un véhicule !


Donc,
vous achetez votre voiture
comme si vous étiez valide,
vous la payez plein pot, si je puis me permettre,
oui madame !,
et le véhicule retourne chez le marchand de rêve,
le même où vous l'avez acheté évidemment,
et le véhicule est donc "décaissé",
parce qu'il est destiné à un non valide,
CQFD (Ce Qu'il Fallait Dire),
mais avant,
et vous le repayez une seconde fois,
car "décaisser" m'a dit le vendeur, c'est très cher,
oui monsieur
.

Alors,
Meuh, meuh ... !

- avant même d'avoir le véhicule,
- avant même d'avoir accessoirisé ce même véhicule,
- avant même d'avoir le bon fauteuil pour y entrer

(sur cela aussi j'y reviendrai)

vous aurez donc payé 2 fois votre voiture !!

et pourquoi 2 fois, simplement comme me l'a dit le vendeur,
"décaisser" une voiture cela coûte très cher,
oui, effectivement, quasiment le prix de la voiture ...

Moi aussi j'ai cru rêver en entendant cela
au fameux salon Pompafric

N'aurait-il pas été plus simple, logique,
d'envisager l'achat d'un véhicule à la base
déjà décaissé en pensant à un certain nombre de personnes,
vous savez ces personnes à mobilité réduite en recherche
d'AU-TO-NO-MIE,
CQFF (Ce Qu'il aurait Fallu Faire) avant,
c'eut été plus simple, non ?

Oui, bien évidemment,
mais "décaisser" comme cela des véhicules,
d'emblée pour les réserver à ces personnes,
et pour revenir à une de mes précédentes notes
qui serait aussi un bon leitmotiv,
cela .. n'est .. pas .. rentable !

Enfin,
pas rentable pour eux de décaisser le véhicule
avant de nous le vendre,
mais par contre plutôt rentable de le retourner en usine
pour décaisser ce qui a été "caissé"
et de nous le vendre une seconde fois ... MEEEEUUUHHHHHHHH !

Je pense qu'après avoir décaissé
il faut savoir encaisser ...
Eux savent et ont compris surtout
où se trouvait le tiroir-caisse
pour qu'associations et mécènes
passent à leur tour à la caisse !


....... il ne suffit pas d'acheter le véhicule,
il faut aussi entrer dedans, avec le bon fauteuil

à Suivre

16:40 Publié dans Jackpot ! | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Bonjour.
Il est évident que les handicapés sont des pompes à fric.
Les sociétés qui frabriquent,commercialisent le matériel (voiture,fauteuil,ect....)pour les handi en profitent bien et personne n'ose les contrer!!!
Pour le matériel médical qui à 80% n'est pas fiable ou présente des lacunes graves c'est pire:la machine a un problème ,c'est de la faute du patient,il n'est pas dans la norme!!!
REMARQUEs: sur plus de 30 ans d'expérience

Écrit par : ALLEMAND Jean-Marc | 26 juin 2008

Les commentaires sont fermés.