Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

23 février 2008

Ce n'est pas rentable !

Je reviens sur un sujet déjà évoqué:
celui de la panne sèche,
le genre Loi de Murphy,
vous savez bien,
la loi de l'emmerdement maximum
qui survient toujours dans ces moments admirables,
moments de grande sollitude
où l'on y est jusqu'au cou,
où l'on recherche un peu d'espace pour souffler
mais que cela continu à vous tomber dessus.

La panne sèche, oui, vous savez
celle qui se produit lorsque l'on ne s'y attend pas,
voire même que l'on ne s'y attend plus
tellement on s'en est pris déjà sur la tête.

Je parle bien sûr de rester planter,
là comme un con,
au milieu d'un trottoir, loin de chez vous de préférence,
assis sur un caddie en rade.
Panne de courant, circuit qui ne fonctionne plus,
Plus de jus quoi !
Cela ne bouge plus, nada !

Ou une simple crevaison, c'est bien aussi
et de rouler avec un pneu à plat
sur un trottoir en pente,
le caddie devenant incontrôlable,
waouh quel pied !

Le comble de cette situation
où l'on se sent vraiment impuissant,
j'aurai bien dit "moins que rien",
face à ce qui nous arrive,
c'est quand les éléments se déchainent,
pluie, averse, vent, voire les deux en même temps,
sale temps pour nous,
et que cela se produit en fin d'après-midi
de préférence vers 18h00 un vendredi ...
Grand, très grand moment que celui-ci,
enfin pour nous, juste pour nous !
Ah ! la bonne vieille Loi de Murphy.

- Que faire Jasper ?
- Du stop mon pôte !
- Que nenni ! Alors ?

- SOS dépannage ?
???
SOS, ça veut dire quoi ?
Dépannage vous avez dit !
- Non mais, vous avez vu l'heure !?
Y'a plus personne à cette heure,
et puis on est vendredi, bein oui,
c'est le week-end, on ne bosse plus.
- Demain alors !?
- Ah non, pas possible, demain,
je suis tout seul à la boutique
et j'ai pas de technicien sous la main.
C'est le week-end, monsieur,
il faut bien que l'on se repose.

Et là, en rêvant, je m'imagine
rentrant chez moi,
ouvrant un placard
pour y ranger, bien plié soigneusement,
mon p... de handicap,
juste le temps du week-end
pour qu'il se repose.


Mais le monsieur me réveille:
- Vous comprenez, je ne peux pas.
Faudra attendre lundi matin, peut-être.
Je verrai avec le technicien,
son planning,
les urgences à régler, et tout çà,
vous savez,
vous n'êtes pas le seul.
Je vous rappelle lundi,
sans faute.
Bon week-end monsieur.

...

- Mouais, c'est ça
Bon week-end ...
Pauv c.. !

Alors là, j'exagère ?
Non hélas !
Cela aussi c'est du vécu
et même encore d'actualité !

Une crevaison cela arrive,
et pour cause,
le Super-Technicien n'a pas imaginé
qu'avec des pneus pleins cela aurait été mieux.
Enfin, si, c'est prévu ...
Mais c'est plus cher, monsieur !

Alors ce sont de vrais pneus,
avec une vraie chambre à air,
une vraie valve qui dépasse bien de la roue,
c'est mieux pour franchir une porte,
surtout quand cela accroche ...,
et tout et tout, enfin presque,
il a oublié de laisser une pompe !
Ne serait-ce que pour gonfler de temps en temps.

... Je me demande parfois ce qui gonfle le plus !
Oui !
... la pompe ou ceux qui nous vendent du vent ?

Et, nous n'avons pas tous un commerçant à proximité
ou un voisin sympa qui va nous dépanner.
Et quand cela est bien crevé, le pneu d'abord
et vous ensuite d'avoir galéré.
Eh bien on appelle notre dépanneur préféré ...

- Ah mais mon brave monsieur, c'est bien embêtant,
je n'ai pas ce modèle en stock,
il faut le commander ...
Cela vient de l'étranger !
Je l'aurai demain ou après-demain.
Bonne journée quand même.
- Mouais, c'est ça,
Bonne journée ... !

Mais que fait l'automobiliste
dans pareil cas,
quand il tombe, lui, en panne ?
Lui, avec ses deux jambes qui marchent ...

Il appelle SOS dépannage !

Car pour lui cela existe !
"SOS" veut dire SecOurS
et "dépannage" signifie
que quelqu'un va venir ... à son secours
- Quelle que soit l'heure !
- Quel que soit le jour, oui,
et même un dimanche !
Ou bien, dans le pire des cas,
il prend un taxi, un bus, un métro,
le RER, le tram, et même un Vélib,
voire même faire du stop mon pôte !

Alors !?
Pourquoi pas nous, me direz-vous ?
Elémentaire mon cher Watson !

- Ce n'est pas RENTABLE !

Voilà ce que l'on me répond,
petit patapon,
lorsque j'interroge l'AFM
et autres associations à l'écoute
de certains de nos tracas quotidiens ...
Quoique ... parfois je doute
d'une écoute attentive sur l'instant,
celui que l'on subit à chaque minute
de notre temps ... présent.

Sans critiquer à boulets rouges
leurs actions d'aide et de Recherche,
et pourtant cela me gratte bien à cet endroit,
il me semble que l'on se préoccupe plus
d'envisager pour nous un avenir meilleur
plutôt que de considérer que notre présent
laisse tragiquement à désirer !

Et je reviens toujours
à la même constatation !

Meuh ! Meuh !
Nous ne sommes que des vaches à lait !

Le côté humain n'est qu'une façade,
de la démagogie à l'état pur,
car nous ne sommes pas lucratif,
le marché n'est pas rentable.
En clair, nous ne sommes pas assez nombreux !
ou, avec un peu d'humour noir,
il n'y a pas assez de décès
pour que l'on s'intéresse à notre cas ...

Cela me rappelle un peu ce que l'on vit,
atteint d'une maladie dite orpheline,
cela non plus n'est pas rentable
pour l'industrie pharmaceutique
de développer des recherches couteuses
pour soigner, guérir ?,
si peu de personnes.

à cogiter !

17:13 Publié dans Jackpot ! | Lien permanent | Commentaires (0)