Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

22 décembre 2007

"Le Caddie" (1) - Introduction

Je me déplace en caddie électrique,
oui en caddie pour ne pas dire bétaillère
et là est mon premier propos.

- Qu’en pensez-vous de votre caddie,
content, pas content ?


- Cela se vend,
mais comment ces véhicules sont-ils agréés et par qui ?


- Les utilisateurs directs ont-ils été interrogés
avec un bilan de satisfaction ou de mécontentement ?


Deux principes me guident :
Autonomie et Accessibilité,
les deux n’étant d’ailleurs pas incompatibles l’un envers l’autre,
bien au contraire.
Mais, deux principes rarement mis à leur avantage !

Une chose m’a un jour interpellé,
choqué serait plus juste,

en me promenant sur le site Internet du CERAH.
Le CERAH
(Centre d'Etudes et de Recherche
sur l'Appareillage des Handicapés)
est, si j’ai bien tout compris,
la structure qui habilite la mise sur le marché d’un caddie.
Tout d’abord ce site n’existe pas vraiment
et vous êtes très vite réorienté vers celui de l’UNAH
(Union National des Ambulanciers Hospitaliers)
- site: http://www.unahfrance.org/transhandi2.htm

Pourquoi ? Mystère et boule de gomme de caddie !

Site néanmoins intéressant avec de nombreuses informations
sur la législation en matière de handicap et … de caddie
avec de quoi chauffer à blanc un tout petit grain de sable.

Un texte, juste un tout petit texte,
mais qui en dit long, très long, trop long même.


Situation légale :
"Le fauteuil roulant est considéré par le législateur
comme un Dispositif Médical (DM)
de la famille des Véhicules pour Personnes Handicapées (VPH).
Hier, l'autorité administrative était responsable
de la délivrance d'une homologation.
Aujourd'hui, c'est le fabricant qui est responsable
du choix de la classe du produit et du marquage CE,
l'autorité administrative n'est chargée
que de la surveillance du marché.
Les fauteuils roulants sont des produits de classe 1
(Dispositifs non - invasifs),
l'évaluation de conformité se fait
sous forme d'Autocertification qui engage
la responsabilité du fabricant.
L'intervention d'un organisme habilité
n'est obligatoire que sur les autres classes de DM."


Et si l’on suit ce texte entre les lignes,
il n’y a pas meilleur moyen que
d’habiliter un caddie que l’on souhaite vendre ensuite
.
Cela s'appelle effectivement de "l'autocertification"
ce qui doit donner une certaine autosatifaction
à ceux qui encaisse le coût exorbitant
de ces tas de ferraille !
CQFD.
No comment !

Si l’on poursuit la lecture sur ce site
On peut lire ceci :
"Il est à noté que les grands fabricants
continuent de faire valider leurs produits
par des organismes habilités
ce qui garantit leur qualité et leur fiabilité"


Ne seraient-ils pas tous de même qualité ?
Certains ne seraient-ils pas fiable ??

Parfait, parfait …,
de mieux en mieux,
Hormis une faute d’orthographe
("Il est à noter ...", serait mieux !),
Et pour les autres, les petits fabricants,
Qui vont nous vendre leur camelote
Qui va garantir leur qualité et fiabilité
Car pour vous le prix sera le même,
voire même peut être plus cher.
Quant au service après-vente …
Je n’ose l’imaginer !

Des réactions ?
Cela ne vous fait pas bondir !
J'ai hésité un instant avec le verbe "vomir"

Les commentaires sont fermés.