Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

22 décembre 2007

"Le Caddie" (5) - Vaches à lait que nous sommes !

Combien ça coûte ?

Pourquoi je compare sans cesse
un caddie à une voiture ?
Tout simplement parce qu'ils coûtent le même prix !


Voire même que, pour certains caddies,
le prix est plus élevé qu'un véhicule
avec toit ouvrant et musique à gogo en stéréo.
Voilà pourquoi !

J'ai effectivement beaucoup de mal à comprendre
le prix élevé d’un caddie, électrique ou pas,
et que de fait des sociétés-revendeurs-fabricants
puissent se faire "du beurre"
sur le dos de personnes qui souffrent

en fourgant des conglomérats de ferraille,
même en titane.

Et comment, et auprès de qui s'interroger
sur la réelle fonctionnalité
de ce qui nous est ainsi proposé ?


"Il ne faut pas exagérer",
m’a dit un jour une ergothérapeute:
"On ne va pas faire des caddies pour chaque handicap,
je vous trouve bien exigeant !
"

Eh bien, soit ! Je suis exigent
et, même, j'ose le revendiquer.

Vache à lait, oui, je le pense !
Pas de réelle concurrence
et une certaine liberté dans la validation
et la mise sur le marché de ces engins.


Notre mobilité est "détruite",
par défaut d'être réduite,
et pour garder une certaine forme d'autonomie,
quel autre moyen nous est proposé
que celui de s'adresser à ces sociétés,
que celui de leur faire confiance
quand elles nous imposent,
après les avoir homologué,
puis certifié
par des techniciens
aux compétences assurées,
leurs modèles très "design",
que le CERAH
n'oubliera pas de valider ensuite.


Est-ce cela que l'on souhaite, du design ?
Ou de la fonctionnalité avant tout ?


Je ne crois pas au prix exorbitant de ces engins
qui nous sont imposés sans un retour des utilisateurs,
sans un questionnaire de satisfaction
des utilisateurs directs, NOUS,

en lieu et place du rapport idéal
établi par des techniciens valides
qui les testent et leur attribuent des notes.

Les valides valident
ce que les invalides invalident !

C'est vrai que des marchés sont en jeu !
Business is business.
Notre enjeu est tout autre !
juste celui d'exister, non !
Quel est son prix ?


Après tout, d'une façon générale,
on prend les euros là il y en a
pour nous rendre heureux !?


"Equiper" une personne à mobilité réduite
n'est pas seulement une nécessité,
c'est un besoin vital
et cela se sait.


Pour se sortir de l'ornière,
elle fera tout,
ou on fera pour elle, ce qu'il faut.
Et cela se sait !


Alors on sollicite des associations de tous poils,
les mutuelles, les employeurs,…
la liste est sûrement longue et loin d'être exhaustive.


Ah ! J'allais oublier en premier lieu,
on sollicite bien évidemment
la personne en question

Qui,
si elle ne s'est déjà pas saignée
Car comme tout le monde le sait,
la majorité de ces personnes roule sur l'or
On se retourne vers les associations
et organismes pré-cités

Les commentaires sont fermés.